Quand Bâton-Rouge descend "en ville"!

Dimanche 4 août
Lors des entretiens à Bruxelles, en avril (ça paraît déjà tellement loin!), je suis tombée sur Morgane, une fille que je n’avais plus vue depuis 16 ans, qui était dans la même école primaire et maternelle que moi, à Villers-la-Ville. Elle est institutrice maternelle et est tout aussi motivée que moi pour partir enseigner à l’étranger. Notre bonne étoile nous a porté chance car quelques mois plus tard, on s’est retrouvées sur le continent américain. Elle à Bâton-Rouge et moi à New Orleans!
Dimanche 4, elle est donc descendue en ville (c’est une expression louisianaise pour dire que l’on se rend à New Orleans) pour visiter le French Quarter, prendre le street car, et s’imprégner de l’ambiance locale.
Lorsqu’elle est arrivée, vers midi, nous sommes allées manger à la St Charles Tavern, un resto bien typique que j’avais découvert l’an dernier avec Sylvie, Aaron et Caroline. Pour ma part, j’y ai mangé le hamburger le plus haut de ma vie accompagné d’une baked potato. Un délice qui m’a permis de ne plus devoir manger de la journée!

Morgane

Baked potato with cheese, bacon, onions

Impossible de mordre dans le burger. On le coupe et on le mange à la fourchette!
Nous avons ensuite pris le street car pour aller flâner sur Bourbon Street, la fameuse rue des bars et clubs de New Orleans, la décadence à toute heure du jour ou de la nuit! 
Les colliers lancés lors des multiples parades décorent la ville

De quoi s’asseoir…

Ensuite, nous avons décidé de nous fondre dans le paysage et d’entamer notre américanisation: nous voilà dans un jazz club, le Old Opera House, à siroter un old-fashioned Daïquiri tout en faisant la connaissance d’un couple américain qui nous a vivement conseillé d’aller visiter Washington DC. Aaah, il fait bon vivre!

Photo honteusement piquée sur le Facebook de Morgane!

Nous décidons de terminer notre Daïquiri comme les locaux: en marchant d’un pas nonchalant dans les multiples ruelles qui quadrillent le French Quarter, les 40° et la moiteur ambiante ne nous permettant pas d’avancer bien vite. Nous traversons la ville, admirons les antiquaires de Royal Street et arrivons sur la rive du Mississippi où un agréable et très léger vent chaud vient caresser notre peau…

Nous y croisons le Natchez, le dernier steamboat de New Orleans, qui propose des croisières sur le Mississippi, des dîners-concerts… malheureusement un peu trop touristique pour moi.

Dernière visite, celle du French Market, marché couvert.

Tout comme la veille, lors du Satchmo Summerfest, nous tombons sur un groupe de jeunes étudiants. Et c’est bercée par le rythme et les notes jazzy que la journée s’achève… Parfait. Je commence à me sentir à la maison.

Advertisements

2 Comments

  1. C'est vrai que la vie y est agréable… lorsqu'on a le temps d'aller flâner dans le centre.Là, avec la rentrée des classes le 14 août et les très longues journées de boulot, ça devient plus difficile. 😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s